Chasseur de tigres à Seignosse près d'Hossegor (Landes (40) vous propose un traitement professionnel anti-cafards.

Parmi les 4000 espèces de blattes qui existent sur terre, seule une minorité colonise habitations, locaux alimentaires et entreprises. En France, quatre espèces nécessitent des interventions de désinsectisation, elles ont été introduites en Europe au siècle dernier par le transport des marchandises. Il s’agit de :

  • la blatte germanique
  • la blatte rayée
  • la blatte orientale
  • la blatte américaine

Cafards et blattes sont la cause de gastro-entérites et autres intoxications alimentaires, mais elles transmettent aussi les salmonelles, la dysenterie, la tuberculose, la typhoïde, la poliomyélite… La médecine a récemment trouvée un lien entre blattes et réaction asthmatique. Si ces rampants qui véhiculent de nombreux germes (bactéries, micro organismes, virus, etc.) se trouvent à proximité de sources d’eau, de chaleur et de nourriture, ils s’implantent définitivement jusqu’à ce que des mesures soient prises pour les déloger. Les blattes se reproduisent toute l’année, un couple peut produire 1 000 000 de descendants par an. L’idée reçue qui est de croire que les blattes n’envahissent que des lieux insalubres est fausse, elles sont aussi présentes dans les endroits propres pourvu qu’ils soient humides, sombres et chauds, et qu’elles y trouvent de la nourriture. Ce sont des insectes lucifuges, ils sortent essentiellement la nuit mais il est possible d’en apercevoir le jour, cela indique une forte infestation. Les jeunes blattes ressemblent aux adultes mais elles sont sans ailes. Ces insectes prolifèrent avec une extrême rapidité dans les cuisines, chaufferies, bureaux, pièces d’eau, vestiaires, etc. Ils souillent les stock et denrées par leur excréments, leurs sécrétions, salivaires et abdominales. Les répercutions peuvent entrainer de lourdes conséquences chez les professionnels comme l’interruption momentanée de l’activité.

INTERVENTION CHASSEUR DE TIGRES

Dans la lutte contre les cafards, blattes et cancrelats, l’intervention seule ne garantit pas de futures infestations. En effet en complément du traitement anti-cafards professionnel que nous assurons, des mesures consistants à réduire les source de nourriture et d’eau ainsi que les gîtes favorables au développement des blattes sont à mettre en œuvre par nos clients. Dans le cadre de notre contrat de garantie nous assurons mensuellement un suivi de vos habitations, restaurants, locaux d’entreprises, collectivités locales. L’application des gels appâts que nous utilisons est discrète et ne contraint pas à l’interruption de l’activité ni autre précaution particulière. Nous déposons à l’aide d’un pistolet des micro gouttes de gel alimentaire aux endroits contaminés. Les blattes qui ont ingéré la substance active les premières décèdent rapidement. Leurs congénères qui consomment leurs cadavres et excréments se contaminent à leur tour, infectant alors l’ensemble de la colonie qui disparaitra en quelques jours. Pour une efficacité maximum, il est préférable de traiter l’intégralité des bâtiments infestés. Pour les fortes infestations, quelques jours avant l’emploi des gels, nous pulvérisons un insecticide rémanent à action choc combinée avec un régulateur de croissance afin d’impacter convenablement la colonie. En complément de notre traitement, nous plaçons des pièges aux endroits stratégiques afin de déterminer les voies d’infestations et de les boucher avec nos silicones anti-rampants.

Cafards