Faites appel à l’équipe de Chasseur de tigres pour une dératisation efficace et durable !

Les rats et souris rongent et souillent ce qu’ils ne mangent pas, le rendant ainsi impropre à la consommation. Ces animaux font donc beaucoup plus de dégâts qu’ils ne consomment car toute denrée souillée ou attaquée doit être impérativement jetée. Ces rongeurs s’attaquent également aux matériaux isolants, cloisons, charpente, câbles électriques et informatiques, provoquant ainsi pannes, courts-circuits et incendies.

Par leur présence directe ou par celle des parasites qu’ils véhiculent, ils sont à l’origine de nombreuses maladies transmises à l’homme et aux animaux.

  • Par morsure : le tétanos, la streptobacillose, la pasteurellose et des infections secondaires de la plaie
  • Par l’urine : très couramment la leptospirose, mais aussi la fièvre aphteuse, la peste porcine
  • Par les puces : le typhus murin, la Salmonellose, des fièvres hémorragiques ou la peste.

COMPORTEMENT

Rien ne les arrête, les rats utilisent les canalisations de wc, les égouts, les réseaux de tuyauterie et d’électricité pour aller chercher la nourriture là où elle se trouve. C’est à dire dans les habitations, les caves, les celliers, les greniers et dans tous les bâtiments d’élevage, où leur activité provoque de nombreux dégâts. Qu’ils soient végétariens ou omnivores, les rongeurs ont tous une dentition caractéristique. Ils n’ont pas de canines mais une paire d’incisives taillées en biseau et tranchantes qu’ils utilisent pour ronger le bois, briser les aliments à coquilles dures ou tuer leurs proies. Ces incisives sont à croissance continue, elles poussent tout au long de la vie du rat à raison de 2 à 5 millimètres par semaine, selon les espèces.

Le statut de mâle dominant se gagne au combat. Quand la population des rongeurs d’un site devient trop dense pour une seule colonie, des jeunes mâles dominants sortent de leur cachette même pendant la journée, dans le but de chercher de nouveaux territoires, où fonder leur propre colonie. Quasiment aveugles, ils circulent toujours le long des murs qui leur servent de repère pour se déplacer. En revanche leur odorat, goût, toucher et audition sont excellents. Également très intelligents et très méfiants, lorsqu’un nouvel objet ou aliment est introduit dans leur environnement, il est d’abord observé, goûté et ce n’est qu’après plusieurs jours qu’il est largement consommé. En cas de suspicion l’appât est définitivement refusé par toute la colonie.

IDENTIFICATION DES ESPÈCES

Cette identification du ou des rongeurs va déterminer la méthode de lutte anti-rongeur la plus adaptée à votre infestation. Il existe des rongeurs arboricoles, terrestres, fouisseurs et amphibies tous vivent en communautés, organisées par des hiérarchies sociales et statut des individus, très précis. Les deux principales espèces sont :

  • LE RAT D’ÉGOUT : c’est l’espèce la plus fréquente et la plus redoutable. On l’appelle aussi surmulot ou rat noir. Lorsqu’il est surpris il fuit toujours vers l’extérieur.
  • LE RAT NOIR : appeler encore rat des greniers, ce rat vit et niche principalement en hauteur. Lorsqu’il est surpris il fuit toujours vers le haut.

UN RYTHME DE REPRODUCTION EXPONENTIEL

La femelle du rat fait 3 à 5 portées annuelles de 6 à 12 petits chacune. Avec une durée de gestation de 21 jours et une maturité sexuelle atteinte à l’âge de deux mois, la population de rongeurs peut exploser si aucune lutte n’est envisagée. Un rat n’est jamais seul, il vit toujours en grande colonie. Il est admis qu’un rat aperçu au grand jour correspond à un population d’une cinquantaine d’individus cachés sur le site, qui ne sortent que la nuit.

DÉRATISATION CHASSEUR DE TIGRES

Les infestations de rats constituent une OBLIGATION DE TRAITEMENT par la loi. L’opération à pour but la destruction des rongeurs nuisibles, dans un lieu donné, selon des méthodes et fréquences permettant de maintenir les résultats. Les appâts homologués que nous employons sont de vraies friandises pour les rongeurs, qui en consomment plus et plus vite.

Les rats